Bronnie Ware, infirmière australienne en soins palliatifs, publie un nouveau livre « Bloom » après le succès de son premier livre « The Top of 5 Regrets of the Dying ». Cette femme, accompagnante de personnes en fin de vie, a extrait de ses échanges avec ses patients, cinq regrets similaires majoritairement exprimés par les personnes interrogées.

Parmi ces regrets communément exprimés, figurent des enseignements utiles à tous :   négligence de ses propres besoins, peu de temps consacré à sa famille, peu de contacts avec ses amis, manque d’intimité et d’expression de ses sentiments profonds, peu de place accordé au plaisir. A travers ses livres, cette infirmière nous invite à trouver le courage de sortir de notre routine quotidienne pour mieux se relier à ce qui est essentiel ici et maintenant.

La santé, cet essentiel oublié

Bronnie explique combien il est important de garder la connexion avec ce qui est essentiel. « La santé dit-elle, est un essentiel dont peu de gens ont conscience, jusqu’à ce qu’ils la perdent. » Emporté par le flot des responsabilités, des obligations, des contraintes et des tâches urgentes qui parsèment le quotidien, l’être humain finit par oublier ce qu’il a de plus précieux. Il gagne sa Vie à la perdre. Cette connexion peut être perdue, encore plus rapidement, pour vous, dirigeant ou manager, qui avez, parmi vos nombreuses responsabilités, celle d’assurer l’évolution de vos résultats et de vos équipes !

Pourquoi se reconnecter à l’essentiel ? 

Cette perte de connexion coute très cher et impacte insidieusement tout être humain, aussi fort et dynamique soit-il … Cette perte de connexion est souvent à l’origine de manifestations émotionnelles incontrôlées (crise d’angoisse, explosion de colère, tristesse, effusion de pleurs), de déséquilibres et de troubles de santé qui ne se manifestent pas quotidiennement, de façon nette, mais qui finissent par surgir et frapper avec force un jour ou l’autre.

Les troubles cardiaques, ceux du métabolisme (stockage des graisses, cholestérol/diabète), les troubles musculo squelettiques, de concentration, d’attention, de mémorisation ou encore le manque de clairvoyance sont autant de signaux, qui expriment somatiquement cette perte de connexion.

A chacun son essentiel 

Prenez quelques instants pour noter votre top 3 de ce qui est essentiel pour vous. Pensez à ce que vous pouvez souhaiter à ceux que vous aimez en distinguant ce qui est essentiel de ce qui est important puis en face, notez le temps que vous y consacrez dans votre semaine (%) et prenez conscience du résultat.

Top 3 de ce qui est essentiel pour moi

1.                                                          (…%)

2.                                                          (…%)

3.                                                          (…%)

 

Que faire pour vous reconnecter à l’essentiel ?

1. DESENCOMBRER

Je vous propose de commencer par éliminer tous les voleurs de temps et d’attention afin de vous dégager du superflu qui vous encombre. Découvrez le programme de Johanne Tatham « J’arrête le superflu » pour en finir avec la course effrénée vers le toujours plus. Mi-livre, mi-cahier d’exercices, ce programme se déroule sur 21 chapitres pour 21 jours.

2. SE RECENTRER 

Entrainez-vous le plus souvent possible à fixer une cible ou bien un point précis dans un espace public où il y’a du passage. Restez fixé(e) sur ce point pendant quelques instants sans porter plus d’attention aux passants. Sentez l’effort du départ puis la facilité que vous allez trouver au fur et à mesure de cette pratique. Si vous êtes manager en charge d’une équipe, pratiquez l’exercive « pousser les murs » (news SophroLeader #10) qui vous aidera, en complément, à revenir à vous.

3. S’EXTRAIRE DU FAIRE

Enfin, je vous invite à vous réserver une escapade mensuelle, seul(e) loin du bruit et du tumulte de votre environnement quotidien. Partir seul(e) et s’éloigner de ses proches quelques jours est une occasion unique pour retrouver les moyens d’écouter sa radio intérieure. Ces temps sont précieux car dans le silence, on réapprend à écouter. On réapprend à être dans une écoute de ses besoins profonds, qui finissent par être ensevelis sous le poids des années et des responsabilités. En définitive, on parvient à s’extraire du « faire » pour davantage « être » ! De nombreux lieux de retraite existent en France et dans le monde comme en témoigne le « guide spirituel des lieux de retraite dans toutes les traditions » Vous en reviendrez régénéré(e) et riche d’une expérience unique, davantage présent à vos besoins et à ceux qui vous sont chers.

Et vous ?

Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de faire une retraite, qui vous a été infiniment précieuse. Partagez vos expériences et les lieux que vous avez envie de recommander. Enfin, chaque nouvel article est l’occasion d’adopter une phrase rituelle. Pour rester en lien avec l’Essentiel, voici la phrase que je vous propose ce mois-ci, parmi de nombreuses autres possibles « Oui je suis centré(e) sur l’essentiel ici et maintenant ».

Et vous, quelle est votre phrase rituelle pour rester connecté(e) à l’essentiel ? Un grand MERCI d’avance pour vos partages et vos commentaires. Au plaisir de vous lire.

Géraldine MARILLET Sophrologue, Fondatrice de SophroLeader Accompagnement pour la Réussite, la Santé et l’Epanouissement