Le changement est salutaire ! Il est désormais prouvé qu’il active notre cerveau dans la production de nouveaux neurones. Découvrez comment stimuler votre cerveau et faciliter ce changement au quotidien. 

La déferlante du changement 

Dans un contexte de mutation accélérée, le changement est souvent perçu comme une source d’instabilité, de perte de repères et d’insécurité. En France, le changement semble davantage perçu comme un risque que comme une opportunité, générant méfiance, résistance, blocage, conflits sociaux et épuisement.

Pourtant, le changement est un processus naturel. Il fait partie de la vie. Les chercheurs suédois de l’institut Karolinska de Stockholm ont montré que la production de nouveaux neurones ne s’arrête jamais. Chaque type de tissu se caractérise par une durée de renouvellement qui lui est propre. Ainsi, les cellules qui forment la peau sont recyclées environ toutes les deux semaines. Les globules rouges ne durent que 4 mois. Quant au foie, chargé de détoxiquer l’organisme, la durée de vie de ses cellules est de 300 à 500 jours !

Pourquoi s’ouvrir au changement? 

Le Professeur Pierre-Marie Lledo, directeur du département de neuroscience de l’Institut Pasteur, explique que le cerveau se nourrit du changement. « La stimulation provoquée par le changement entraîne les cellules souches à produire de nouveaux neurones. »

Ainsi stimulé, le cerveau se développe et se reconfigure en fonction des informations sensorielles et motrices qu’il reçoit. Changer ses habitudes est extrêmement salutaire pour toutes les capacités physiques, psychiques et émotionnelles. Accepter le changement, c’est faire le choix du processus naturel de Viesource de croissanceet d’évolution. Refuser le changement revient à refuser la Vie !

Contacter la face cachée de l’iceberg

Bien que nous soyons capables de procéder au renouvellement de nos cellules, nous avons dans la majorité des cas, très peu conscience des mécanismes qui permettent le changement. Même si le changement cellulaire est automatique et inconscient, nous pouvons avoir du mal à changer des comportements qui peuvent être toxiques ou destructeurs.

Nous avons besoin de contacter la face cachée de l’iceberg, autrement dit, la partie inconsciente qui est active en chacun de nous. Pour cela, il est essentiel d’apprendre à passer du pilotage automatique au pilotage manuel. Passer en manuel, c’est apprendre à parler une autre langue : celle de son cerveau émotionnel qui régit le changement. Grâce à cette nouvelle forme de communication, il devient possible de se détacher d’habitudes et de pensées qui nous maintiennent prisonniers de vieux schémas.

Comment faciliter le changement ? 

Il s’agit d’élargir son état de conscience pour laisser émerger une écoute profonde et une créativité démultipliée.

1. VISUALISER

Les images sont bien plus efficaces que les mots. Visualiser ce que l’on veut réaliser permet de rendre l’information réelle pour notre cerveau. Plus l’information est imagée, plus elle est reconnue et utilisée par le cerveau. Ce phénomène appelé l’effet de supériorité de l’image, explique pourquoi l’audiovisuel accélère  l’apprentissage. Pour activer le processus du changement, on induit un état de calme profond et on mobilise son imagination en se voyant avoir déjà réussi sa transformation. Dans cette scène du futur, on s’imagine dans un lieu, avec peut-être des personnes en présence, ravi et heureux d’avoir atteint son objectif.

2. FAIRE VIBRER   

Ce changement devient un aimant qui nous attire et nous fait rêver. Nous sommes le metteur en scène et en même temps, nous avons le premier rôle du film de notre vie ! Lorsque cette représentation est hyper attractive, nous rentrons alors littéralement dans cette projection. Pour rendre cette visualisation totalement réelle, nous ressentons par nos 5 sens ce futur qui est déjà là. Nous voyons des couleurs, sentons des odeurs, respirons profondément, entendons des sons, écoutons des voix en présence. Cette réalité se fait encore plus vivante si nous mettons plus de lumière. Dans cette représentation, nous modifions ce que nous souhaitons changer : nos mots, notre diction, notre posture, nos gestes, nos émotions et nous intégrons tous les bienfaits des changements produits.

Ainsi, nous vivons par avance les bienfaits du changement. Grâce à l’intégration anticipée de ces bienfaits, nous déployons la puissance de notre créativité pour dépasser les obstacles et rendre notre transformation possible.

3. ANCRER

Quand tout cela vibre, nous pouvons mémoriser toutes ces informations positives par un geste signal (symbolisant pour nous la réussite) et une musique associée à notre réussite. Par ce double ancrage, nous pouvons refaire ce geste et réécouter cette musique régulièrement afin d’entretenir notre capacité à évoluer en dépassant les obstacles qui pourraient surgir.

La mise en œuvre du geste signal associé à une musique galvanisante influencera notre humeur et notre motivation. Il est prouvé, aujourd’hui, que la musique est capable d’induire des modifications sur trois  hormones principales (dopamine, cortisol, ocytocine) qui agissent sur nos capacités et nos comportements face au changement.

Et vous ?

Quelle musique stimulerait votre dopamine et votre ocytocine? Quel son pourrait abaisser votre niveau de cortisol (hormone du stress) pour gagner en confiance et faciliter votre processus de changement ? Pour vous inspirer, écoutez les « feel-good music » identifiées par Dr Jolij, neuroscientifique hollandais qui a sélectionné les 10 meilleures chansons qui font du bien. « Don’t stop me now » de Queen et « Happy » de Pharell Williams sont parmi les ancrages sonores les plus stimulants. Adoptez aussi votre phrase rituelle, qui est un outil extraordinaire à réactiver chaque jour pour entretenir votre motivation à changer. Par exemple, « Oui je change, j’évolue chaque jour et cela m’apporte réussite, bonheur et santé».

Et vous, quels sont les moyens que vous mettez en oeuvre pour vous soutenir dans le développement de la meilleure version de vous-même ? Quel serait votre bande son du changement ? Quelle serait votre phrase rituelle ? Partagez ce qui marche pour vous. En l’exprimant, vous le renforcerez ! Merci d’avance pour tous vos partages 🙂